maison de l'architecture de haute savoie

 

imauguration des 16e rencontres
la maddalena
Cabane de l aigle
Modulor
maison bulle
philarmonie de Paris

 

  accueil dossiers débats, visites, expos cinéma éducation a l'architecture agenda
16e R.cinéma & architecture
15e R.cinéma & architecture
14e R.cinéma & architecture
13e R.cinéma & architecture
/12e R.cinéma & architecture
/11e R.cinéma & architecture
/10e R.cinéma & architecture
/ 9e R.cinéma & architecture
/ 8e R.cinéma & architecture

16e Rencontres internationales d'annecy
CINÉMA & ARCHITECTURE
XS/XXL


19-20 NOV. 2015
ANNECY-MJC de Novel

après NOVEL
HORS LES MURS 25.11 - 5.12
à Seynod, Frangy
St Julien,Faverges Annemasse
..........................................................

telecharger en .pdf programme
télecharger dossier de presse
telecharger en .pdf synopsis
bande annonce
> voir la bande annonce
affiche
À la façon du nain de jardin d'Amélie Poulain, l'affiche part en ballade SUIVEZ-NOUS SUR facebook

XS/XXL : QUESTION D'ÉCHELLE

Tout petits ou géants, version prêt à porter, haute couture ou sur-mesure, de nouveaux bâtiments surgissent à toutes les échelles, titillant notre rapport au monde. Il est question de la mesure des bâtis et de celle de l’homme, de drôles d’abri taillés pour quelques individus et de gigantesques infrastructures prêtes à recevoir les foules. Il est question de repères et d’environnements autres, du bâtiment qu’on peut presque enfiler comme un costume ordinaire et des constructions extraordinaires qui outrepassent parfois l’imaginaire.  Du small is beautiful  aux prodiges high tech défiant toutes les mesures, l’architecture actuelle miroitent les milles et un possibles du XXIe siècle, produisant une palette d’émotions inouïe.

..............................................

Au programme  

La maison bulle de Minzier, la philharmonie de Paris, le jardin des Tarots en Italie, le parc Henri Matisse à Lille, Londres vue par des pilotes de grues, le refuge de l’Aigle au cœur du Parc National des Ecrins, l’île de la Maddalena, la naissance du musée MuMo aux Tuileries, le MaMo, centre d’art perché sur le toit terrasse de la Cité radieuse à Marseille, une tour en bûches de bois de chauffage dans la Chartreuse d'Ittingen, la N House de Sou Fujimoto à Tokyo, les Freaks piégeant les standards de l’architecture…

L'EXPOSITION DE BÉATRICE CAFIERI

beatrice cafieri, écrire l'architcture avec la lumière
Ecrire l’architecture avec la lumière
est une exposition participatice réalisée avec un appareil photo à sténopé, de la photographe Béatrice Cafiéri et son atelier photo «  Tour de magie noire». A découvrir : une série d'images spontannées sur le quartier de Novel . Une création collective aussi insolite que remarquable !
en savoir +


Linvité : olivier Dain Belmont

olivier dain belmont architecte

Interview parue sur le Dauphiné Libéré édition 74D, le 19.11.2015

Que montre votre film ?
Il raconte l’histoire d’un pavillon de banlieue qui s’enrichit des expériences internationales qui ont fonctionné pour devenir une permacité. Ce petit film, réalisé à partir d’une trentaine de dessins du livre et une maquette 3 D explique le concept, sur une musique originale composée spécialement pour le projet.
Qu’est -ce qu’une permacité ?
Il s’agit d’appliquer les principes de la permaculture à la ville : faire collaborer les écosystèmes humains et naturels pour un enrichissement mutuel. Concrètement c’est une solution d’organisation de la ville basée sur la densité et l’autosuffisance permettant de réconcilier urbanisme, architecture et écologie. L’idée est que ce ne soit pas les bâtiments qui soient bioclimatiques mais la ville dans sa globalité. Imaginez une ville très dense, qui fonctionne comme organisme vivant, capable de produire sa propre énergie et gérer toutes les fonctions qui nous sont nécessaires -espaces de travail, habitations, centres de loisirs, complexes culturel et commerciaux- et favorise l’autoconstruction.
Est-ce réalisable ?
Oui, la permacité fait intervenir uniquement des expériences alternatives fonctionnelles qui ont fait leurs preuves. Elle les combine afin de démultiplier leur efficacité. La permaculture consiste par exemple à faire pousser uniquement des plantes qui viennent se compléter et enrichir le sol. Ajoutez de la phytoépuration soit le retraitement des eaux usées avec des plantes qui assure l’assainissement et crée des milieux naturels, des panneaux solaires pour produire de l’énergie, etc... La permacité s’inspire de cela, en faisant intervenir des solutions architecturales variées, telle que l’alternative au logement social menée au Chili par Alexandro Aravena : de petits collectifs proposant des appartements dont seules les pièces fonctionnelles – cuisine, salon, salles de bains et wc, 1 chambre - sont finalisées, l’autre partie de l’appartement étant laissées à l’état de structure à finaliser par les habitants. La permacité reprend cette idée de bâtiments squelettes où chacun peut venir aménager son logement.

 

16e cine archi annecy

À la façon du nain de jardin d'Amélie Poulain, l'affiche des 16e Rencontres part en ballade. Son voyage est étendu dans le hall du cinéma Le novel aujourd'hui et demain. > SUIVEZ-NOUS SURfacebook

affiche à St Tropez
L'affiche en rando !

affiche à Paris
L'affiche à Paris
satnd librairie
.. Vendredi 20 nov Novel :un public transgénérationnel
revillon4 presidents
..Tous pour le ciné archi ! .......................................................Les 4 présidents de la ma74
jacques bayololivier Dain Belmont
..Jacques Bayol présente son film La maison bulle de Minzier...... Olivier Dain Belmont présente son projet Perrmacité

satnd librairieisabelle

publicjosé villot, président

beatrice cafieri

eric libes, carine belpublic
...NOVEL : les 16e Rencontres font salle pleine et soulèvent l'enthousiasme !

 

la maison bulle de minzier : rencontre avec Claude Costy Hausermann, architecte

claude costy hausermann claude costy maison bulle de Minzier Interview parue sur
le Dauphiné Libéré édition 74D,
le 20.11.2015

Photo de Claude Costy Hausermann
DR Nicholas Scoulas

Habiter dans une maison bulle sans angle droit : qu’est-ce que cela change au quotidien ?
La vue intérieure n’est pas délimitée par des parois ou un plafond plat, elle offre une vision à 360°. Cela me donne une sensation de liberté. Il n'y a pas de commencement ni de fin. Notre maison a été publiée dans les revues et a fait école. J'en ai construit d'autres en France dont la maison Unal en Ardèche en auto-construction et la maison bioclimatique Cavy à Orsay. Avec mon mari Pascal Hausermann nous en avons réalisé une dizaine, dont les permis de construire nous ont été octroyés grâce aux architectes des Bâtiments de France.
50 ans plus tard, comment votre maison a-t-elle vieilli ?
Le gros œuvre n'a pas bougé. En façade, le béton nécessite régulièrement d'être repeint à cause de la pollution. L'intérieur, après 47 ans, demande une restauration comme dans n'importe quelle construction. Sans hésiter je repartirai dans cette aventure en améliorant la technique d’isolation, ce que j’ai fait pour la maison Cavy en 1983.
Construire sa propre maison en voile de béton, est-ce à la portée de tous ?
Chacun peut construire seul sa maison, mais après avoir fait appel à un ingénieur pour l'implantation de la construction et de ses fondations sur le terrain. Les matériaux de base requis sont le ciment, le sable, l'eau des fers à béton et un grillage. Il suffit ensuite d’avoir des compétences manuelles simples pour : courber les fers, poser un grillage sur les fers, utiliser une bétonnière, projeter le béton à la main ou à l'aide d'un pistolet. Les ouvertures en menuiseries métalliques, doivent être exécutées par un serrurier. Le reste: électricité, plomberie peut être exécuté par n'importe quel bricoleur, les gaines étant posées à même le grillage avant le bétonnage. La grosse difficulté reste d'obtenir le permis de construire. Puis, il faut l'aide d'un architecte pour les plans et les démarches administratives.

.............................................................................................................................. à l'affiche

INTERVIEW DES INVITES DES 16e RENCONTRES

 

 

Autoconstruction : le rôle de l'architecte
Entretien avec Ilona Kamensky architecte - Bois / éco-construction - 1 min 30

 

Permacité, la ville sobre et heureuse
Une alternative écologique pensée par l'architecte Olivier Dain Belmont - 2 min

.

............................................................................................................................. à l'affiche

LA MAISON BULLE DE MINZIER

13’, 2012
De Jacques Bayol, Migoo Productions

A 30 minutes d'Annnecy, une maison en voile de béton toute en rondeurs.
Une maison sculpture réalisée en autoconstruction !


La maison bulle de Minzier (à 30 km d’Annecy) est l’œuvre des architectes Pascal Hausermann et Claude Costy en 1968.

C’est une maison ronde sans coffrage selon la technique du « voile de béton armé » ; c’est-à-dire par projection de béton sur une armature en fer et grillage.

> voir des photos

cabane de l'aigle

LA NOUVELLE CABANE DE L'AIGLE

52’, 2015
de Claude Andieux, Nomades Productions

Le démontage et le remontage du nouveau refuge de l'Aigle, une aventure qui pose la question de la mémoire des lieux...

Le projet du nouveau refuge de l’Aigle au cœur du Parc National des Ecrins a été finalisé et mets ainsi un terme à dix années de discorde.

Au nom de l’histoire, de la transmission de la mémoire et du respect d’un site, faut-il détruire un lieu unique en son genre ?

En suivant l’architecte, et les ouvriers, funambules du vide, sur cet exceptionnel chantier à plus de 3450 mètres, ce film revient sur les débats de fond qui ont secoué le milieu alpin à son sujet.

> voir la bande annonce

philharmonie de paris

LA PHILHARMONIE DE PARIS,
UN REVE MUSICAL

52’, 2014
De Thomas Briat, production Electron libre

Un projet phare de Jean Nouvel pour une salle de concert à la hauteur de Paris

« C’est la rencontre entre l’architecture et la musique... » Jean Nouvel.

La Philharmonie est d'abord née d'un rêve. Celui du chef d'orchestre Pierre Boulez de voir Paris se doter d'une salle de concert à la hauteur des plus grands espaces à travers le monde : la Philharmonie de Berlin, le Suntory Hall de Tokyo...

Ce film revient sur les coulisses de cet immense projet, du bâtiment emblématique dessiné par Jean Nouvel, au projet culturel construit dans la lignée des aspirations du chef d’orchestre.

> voir le reportage sur la polémique entre Jean Nouvel et la philarmonie

.......................................................... et aussi

NIKI DE SAINT PHALLE,
UN REVE D'ARCHITECTE

54’, 2014
de Louise Faure, Idéale audience

Grande figure féministe de l'art contemporain, la créatrice des nanas et de jardins habités !

Le parcours de l'artiste Niki de Saint Phalle, depuis ses premières peintures, les tirs, les premières sculptures, les Nanas, les sculptures monumentales, son film "Camelia, un rêve plus long que la nuit", et enfin les jardins de sculptures-architectures en Italie (le jardin des tarots), en Californie ou encore à Jérusalem.

> voir un extrait

la maddalena

LA MADDALENA

25’, 2014
De Ila Bêka & Louise Lemoine
Bêka & Partners Productions

Rencontre avec l''architecte Stefano Boeri, au nord de la Sardaigne, sur l’île qui devait accueillir le G8


L'île de La Maddalena était censée accueillir le sommet du G8 en Juillet 2009. Mais le 23 Avril 2009, le Premier ministre de l'époque, Silvio Berlusconi a décidé de déplacer l'événement à Aquila, une ville qui venait d'être détruit par un tremblement de terre. Le complexe flambant neuf de l'ancien Arsenal de l'île prévu par Sefano Boeri pour accueillir l'événement a été lentement abandonné.
> voir la bande annonce

modulor

MODULOR

5’, 2015
De Freaks free architectes et Patox

Microfiction sur les notions d'échelle et de standardisation par Freaks et Patox

Tourné l'été 2014, dans l’appartement 64 de "l’Unité d’habitation de grandeur conforme" conçue par Le Corbusier à Marseille en 1947, le court métrage met en scène 2 acteurs atypiques : l'un très grand et l'autre très petit. Leurs actions à travers les espaces révélent les contradictions et limites d'une architecture dessinée à partir d’une échelle humaine générique.

> voir le making of



.......................................................... & encore au cinéma

25 bis

25 BIS

46’, 2014 de Ila Bêka & Louise Lemoine, Bêka & Partners Productions

QUAND L'ARCHITECTURE DEVIENT
DROLE ET TOUCHANTE

Commandé par la Fondation Prada et l'agence OMA, le film "25 Bis" est un portrait de l'immeuble du 25 Bis de la Rue Franklin, construit par Auguste Perret en 1903.

Un film du génial duo architecte et cinéaste Békâ et Lemoine pour rire de l'architecture tout autant que s'en émerveiller.

> voir la bande annonce
> écouter l'interview avec Ila Beka et Louise Lemoine ( english)

une vie radieuse

UNE VIE RADIEUSE

17’, 2013 de Meryll Hardt, Le Fresnoy

LA VIE A LA CITE RADIEUSE
DE LE CORBUSIER, A MARSEILLE

Une fiction-documentaire qui traite des premiers emménagements à la Cité Radieuse de Marseille en 1952 par le biais d’un couple témoin. C’est un prétexte pour revenir sur l’irrésolu entre 1953 et 2013, une certaine idée du progrès, de l’échec et de la reconstruction.

Quelques archives, un scénario et une mise en scène nourris des expériences glanées sur quelques mois de recherche.

> voir la bande annonce

une vie radieuse

OR DU TEMPS

13’30’’, 2015 de Barbara Schröder, Synovie Productions et la Ville de Nîmes

À NIMES, DIALOGUE ENTRE LE CARRÉ D'ART ET LE TEMPLE ROMAIN

Le regard de l'artiste Barbara Schröder sur le Carré d'art de Nîmes, bâtiment réalisé par l'architecte Norman Foster. Entre le centre culturel contemporain en verre et un temple romain qui lui fait face : 2000 ans, un clignement de cil et des jeux de reflets. Au dedans, à peine perceptible, l'espace-temps glisse...

 

> voir la bande annonce