maison de l'architecture de haute savoie

 

 

  accueil dossiers débats, visites, expos cinéma éducation a l'architecture agenda

 

8 mars 2019 AU départ d'Annecy
VISITES ARCHITECTURALES GENEVE

télecharger Télécharger le programme

Immeuble Soubeyran,
un bâtiment d'habitation coopératif
Fondation Jan Michalski,
modules d'habitation "cabanes"
pour des résidences d'écriture

2 bâtiments contemporains remarquables et singuliers
/2 approches très différentes

Reportage photo : Isabelle Dupuis Baldy, architecte

 

Façade sud immeuble Soubeyran

Stéphane Fuchs architecte de l'immeuble Soubeyran directeur du bureau atba architecture + energie

Début de la visite : le groupe MA74 au café restaurant au rez de chaussée de l'immeuble Soubeyran

Terrasses au sud partagée et droit de passage devant la façade

Toit terrasse avec potager commun et terrasses accessibles à tous les habitants

Cabanes de jardinage sur les toits

Lombricompostage

SOUBEYRAN - HABITAT COLLECTIF
CONSTRUCTION D'UN IMMEUBLE COOPÉRATIF - TRES HAUTE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE
Architectes : atba architecture + énergie
Lieu : Genève
2016

5 étages
38 logements de 3 à 6 pièces
Des locaux commerciaux au rez-de-chaussée
Parkings en sous-sol .
Toiture accueillant un potager commun, une terrasse communes, une installation photovoltaïque
Des pièces communes à l'intérieur de l'immeuble : buanderie collective, chambres d’amis, chambres indépendantes louables individuellement,

Un immmeuble contemporain pas comme les autres, où les futurs habitants ont participé au projet, de la conception à la réalisation, de la réflexion sur la typologie des logements à la participation au chantier (paille et enduit intérieur en terre).

HISTOIRE DU PROJET

En juin 2012, la coopérative Equilibre s’est vue attribué avec la coopérative Luciole, une parcelle dans le quartier de la Servette. Dès septembre 2012, les membres intéressés des deux coopératives se sont rencontrés régulièrement afin de mettre au point un projet de nouvel immeuble (le 2e pour Equilibre). En novembre, le bureau d’architectes atba, le même que pour Cressy, a été sélectionné pour mettre en œuvre le projet. Ce dernier a été choisi en raison de ses diverses expériences autant pour le côté participatif que pour la construction d’immeubles à faible consommation d’énergie.Depuis janvier 2013, les membres se sont rencontrés une fois par semaine pour discuter des différents éléments qui permettront au projet de voir le jour. Un travail de longue haleine assorti de longues heures de discussion qui portera ses fruits.

Autorisation de construire : février 2015.
Début du chantier : juin 2015
Emménagement : noël 2016.

CONSTRUCTION BIOCLIMATIQUE ET TRES HAUTE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

La construction est développée pour répondre aux normes cantonales genevoises de Très Haute Performance Énergétique (THPE) et aux concepts bioclimatiques pour une utilisation de l’énergie passive maximisant les gains solaires et des protections solaires contre la surchauffe estivale. Une attention particulière est apportée à la qualité de l’air en recherchant des matériaux écologiques et sains sans émanation de COV, ni formaldéhyde ni poussières fines.

AGENCER LES ESPACES POUR FAVORISER LES ÉCHANGES ENTRE LES HABITANTS
Une des priorités du projet est de favoriser les relations entre les habitants en insérant des zones d’échanges et de rencontres. La distribution des logements structure cette priorité par la construction de trois montées verticales dont seule la centrale est équipée d’un ascenseur, et de deux liaisons horizontales les reliant. La première se situant au rez-de-chaussée, en lien avec l’entrée, le jardin et la salle commune. La deuxième étant située au 3ème étage, celui sur lequel se trouvent la buanderie collective, les chambres d’amis et les chambres indépendantes. La cage d’escalier centrale dessert la toiture permettant ainsi une accessibilité aux personnes à mobilité réduite à la terrasse commune. > voir le plan du 3e étage

+ D'INFOS
> sur le site des architectes
> sur le site de la coopérative d'habitation Equilibre

des circulations pensées pour favoriser les rencontres et les échanges entre habitants :
Escalier central

Escalier latéral

Escalier latéral

.........................................................................................................................................................................................................................................................................................

La canopée

Vue depuis la canopé

Le groupe MA74 visite les cabanes de la Fondation Jan Michalski

Le groupe MA74 visite les cabanes de la Fondation Jan Michalski

Le groupe MA74 visite les cabanes de la Fondation Jan Michalski

Cabane Kengo Kuma et cabane Elemental ( A. Aravena)

Cabane Elemental par Alejandro Aravena

Cabane Elemental par Alejandro Aravena

Espace d'exposition

Auditorium

FONDATION JAN MICHALSKI pour l'écriture et la littérature
RÉSIDENCE POUR ÉCRIVAINS
Lieu : Montricher au pied du Jura vaudois 2004

Architectes de la Fondation : Mangeat-Wahlen
canopée, bureaux et salle de réunion de la fondation + 1 cabane d’écrivain:

Architectes des cabanes
: des maîtres de l'architecture du monde entier / Décosterd, Bonnet, AFGH (Andreas Fuhrimann et Gabrielle Hächler) et Schaub Zwicky Architekten, le cabinet norvégien Rintala Eggertsson Architects, le bureau chilien Elemental (Alejandro Aravena), le bureau brésilien Studio MK27 (Marcio Kogan), et l’agence japonaise Kengo Kuma and Associates.

5 000 m2
7 "cabanes" modules d'habitation suspendues
1 "cabane elemental" espace commun avec cuisine, salle à manger et coin salon
1 bibliothèque
1 salle d'exposition
Des locaux commerciaux au rez-de-chaussée
Parkings en sous-sol .
Toiture accueillant un potager commun, une terrasse communes, une installation photovoltaïque
Des pièces communes à l'intérieur de l'immeuble : buanderie collective, chambres d’amis, chambres indépendantes louables individuellement,

Montricher, cette construction hors-normes accueille auteurs, traducteurs et artistes en recherche d’inspiration et de tranquillité au sein de 7 cabanes.

Sorte de maisonnettes design en bois, "les cabanes" sont suspendues au toit par des tiges métalliques pour proposer un habitat en levitation, propice à l'inspiration et à l'écriture.

La Canopée

"Si la ville est une maison alors la Maison de l’Ecriture peut être pensée et projetée comme une petite cité. Autour d’un ensemble de bâtiments, la colonie de vacances et la chapelle qui sont là depuis longtemps et qui seront consolidées pour affronter le temps long, nous avons disposé de légères cabanes, comme accrochées dans les arbres.

Admettez alors que la trame, ce que l’on appelle la portée en musique, prenne ici la forme d’une grande canopée, posée au-dessus du tout. En haut, dans le ciel, le plan de la ville est tracé et tissé selon deux directions." Mangeat Wallen architectes
> Lire +
> Voir les plans

 

Les cabanes des résidents

Un concours est lancé auprès des architectes du monde entier. Le cahier des charges : chacun des 7 lauréats doit construire une cabane différente et complémentaire aux autres. Chacun a
l’obligation de travailler avec les matériaux déjà employés sur le site, à savoir le béton, le bois, le métal et le verre. Les cabanes sont suspendues à la canopée par des tirants en acier et arrimées au sol à l’aide de socles en béton ou d’escaliers reliés aux socles.

La Cabane Elemental
par Alejandro Aravena et le cabinet suisse +2 Architectes (Joanne Villa et Alexandre Gobbini)

La cabane repose sur une dalle de béton, elle-même tenue par une poutre transversale en corten suspendue, en son extrémité, à la canopée. Du bois et du verre pour le bâti et un sol en granit venant souligner la structure des étagères en bois qui donne son ossature à la cabane. A l'intérieur : 3 zones se succèdent en enfilade, la cuisine avec un grand îlot central, la salle à manger et un coin salon qui peut être privatisé
par des portes coulissantes.

 

+ D'INFOS
> sur le site des architectes
> sur le site de la Fondation

 

Accès Fondation

Bibliothèque

Escalier vers le 1er étage

Accès auditorium